Auteur : The LeSS Company B.V.
Source : Empirical Process Control - Large Scale Scrum (LeSS)

Traducteur : Fabrice Aimetti
Date : 24/12/2016

Traduction :

<< Portail LeSS < Portail Principes

Le contrôle de processus empirique est un principe fondamental de Scrum, ce qui le distingue d'ailleurs des autres frameworks Agile. Le Guide Scrum (fr) le met d'ailleurs en avant :

"Scrum n'est pas un processus ou une technique pour réaliser des produits ; il s'agit plutôt d'un cadre à l'intérieur duquel vous pouvez employer différents processus et techniques. Scrum rend transparent l'efficacité relative de votre gestion de produits et de vos pratiques de développement afin que vous puissiez vous améliorer." (NdT : merci aux Traducteurs Agiles)

Qu'est-ce que cela signifie ? Avec un contrôle de processus empirique, nous ne corrigeons ni le périmètre du produit, ni le processus pour le fabriquer. Ce que nous faisons plutôt, c'est créer à l'aide de cycles courts un petit morceau du produit qui soit déployable, nous inspectons ce que nous avons fabriqué et comment nous l'avons fait, nous adaptons le produit et la manière de le fabriquer, avec des mécanismes intégrés de transparence pour permettre une inspection (NdT : cf. inspect & adapt) qui soit la plus claire possible.

Pourquoi Scrum est-il basé sur un contrôle de processus empirique ? Parce que l'idée qui est au coeur de Scrum, c'est que le développement de produit est un domaine trop complexe, avec beaucoup trop de variations entre les groupes produit pour qu'il soit envisageable d'élaborer un ensemble prédéfini de formules de processus "en conserve".

Le monde du développement a essayé en vain de réussir avec des recettes de processus de haute précision, en traitant un domaine complexe comme s'il s'agissait d'un simple système déterministe. Personne ne l'a jamais réellement fait, mais il y aura toujours quelqu'un pour dire : "Ah, vous n'avez tout simplement pas essayé assez dur". Et il y aura toujours quelqu'un pour dire : "Ah, vous n'avez tout simplement pas encore trouvé la formule correcte du processus détaillé et les outils associés". Ce qui mène à un cycle sans fin d'adoption de modes (souvent achetées au même vendeur), d'abandon de ces modes puis d'adoption de nouvelles modes.

Au contraire d'un processus défini détaillé, Scrum insiste sur des principes tels que la transparence et les équipes auto-organisées pour soutenir le contrôle de processus empirique.

Dans le même temps, une structure simple, claire, adaptable, dans laquelle on puisse mettre en oeuvre ces principes, permet à de jeunes groupes de pouvoir démarrer très concrètement. Ces pratiques concrètes proposées par Scrum fournissent un point de départ pour adopter ces principes fondamentaux. Un équilibre parfait.

Pour le dire autrement, un groupe n'a besoin que de "juste assez de processus" pour démarrer et générer un cycle de transparence, d'inspection et d'adaptation, qui sont au coeur du contrôle de processus empirique.

Puisque Large-Scale Scrum (LeSS) c'est du Scrum (fr), on obtient le même équilibre pour une seule équipe Scrum que pour des groupes produit de plus grande taille. Il ajoute une structure un tout petit peu plus concrète, les Règles LeSS (fr), à Scrum, dont l'objectif est de maintenir la transparence et d'insister sur le cycle inspect(ion) & adapt(ation) pour que les groupes soient en capacité d'améliorer leur façon de travailler. Ces pratiques et cette structure facilitent le démarrage, mais sont volontairement "incomplètes" pour que les groupes aient un espace pour les multiples apprentissage et adaptation situationnels nécessaires dans des domaines complexes tels que le développement.